« Cette décision d’annuler le grand tour n’a pas été facile à prendre mais c’est la sagesse qui l’emporte », commentait Paul Constantin, organisateur de la course. « Nous ne voulions pas prendre le risque d’envoyer les équipages dans ces conditions difficiles. Nous avons donc modifié les Instructions de course pour permettre à l’ensemble des équipages de naviguer ensemble ».

Dès le lendemain, samedi, les marins allaient connaître l’une des plus belles journées de la compétition avec le fameux Round Rock. Avec en guise d’apéritif deux parcours côtiers dans la baie de Saint Anne, c’est sous spi et dans un vent de force 5 à 6 que les équipages se sont ensuite lancés au surf vers le rocher du Diamant pour terminer par une navigation musclée au près vers Fort de France et la Marina l’étang Z’Abricot. Blanchis par le sel et la crème solaire c’est heureux mais fatigués que les équipiers ont savouré l’apéritif d’après course.

Dimanche, dernier jour de course, le comité de course a décidé d’intensifier la compétition en envoyant six parcours « banane » dans la baie de Fort de France pour la catégorie des Surprise. Les racing ont eu, quant à eux un, parcours côtier un peu plus long. Un spectacle visible depuis la terre qui a enchanté les spectateurs et les touristes. Ce dernier round a également été l’occasion de découvrir le potentiel du trimaran Diam 24 de Rodolphe Sepho lancé à 25 noeuds dans la baie.

La remise des prix qui s’est tenue dans l’après midi de dimanche a été l’occasion de récompenser des équipages qui ont su allier régularité et sportivité.« Cette édition 2020 a été un véritable succès. Nous avons eu des équipages motivés qui ont quasiment tous souhaité revenir en 2021. Nos partenaires ont décidé de nous suivre l’année prochaine avec des moyens plus importants. Nous allons mettre l’accent sur le village pour qu’il devienne vraiment l’épicentre de la course et que nous montions encore plus en gamme avec l’arrivée de participants de l’ensemble de la Caraïbes. Nous avons les moyens de faire de The Round Martinique Regatta un événement de premier ordre et qui deviendra une étape incontournable du calendrier de la voile aux Antilles » concluait Paul Constantin.

Leave a Reply

Your email address will not be published.